Praliné ♡

Bonjour à toutes et tous !
Aujourd'hui une petite recette de base, une base pour plusieurs petites choses qui finiront certainement sur le blog plus tard.
J'ai voulu réaliser mon praliné car j'ai prévu de cuisiner un Trianon Végane, et pour cela, il faut de la pralinoise. OUI MAIS les pralinoises du commerces ne sont pas véganes, et si il en existe des véganes, j'imagine bien qu'elles coûtent un bras. 
J'ai donc décidé de faire ma pralinoise, et pour se faire, il faut commencer par... le praliné !
Le praliné n'est pas difficile à faire, mais c'est un peu long et il faut réussir son caramel... Le reste n'est que du bonheur (quand vous le mettez dans la bouche héhé).
Comme d'habitude je vous donne ici tous mes conseils afin que vous réussissiez au mieux votre praliné.
Il existe un bon nombre de recettes de praliné, dont certaines utilisant des amandes, pour ma part j'ai choisi de ne le faire qu'aux noisettes ♡.
Pour cette recette il vous faut un bon robot mixeur. J'ai en ma possession le Vitamix et pourtant je ne l'ai pas utilisé seul pour réaliser ma pâte. Je vous explique tout cela plus bas.
C'est parti!
On dégaine les noisettes (et les cuillères)!

praliné


Timing : 
Temps de préparation : environ 1 heure avec toutes les étapes dont le refroidissement.
Temps de Cuisson : environ 10/15 minutes

Matériel : 
Une Poêle pour torréfier les noisettes (j'ai utilisé de l'inox aussi)
Une casserole pour préparer le caramel (j'utilise de l'inox)
Une plaque propre afin de faire refroidir les noisettes caramélisées
Un bon robot (ou 2 ^^)
Un pot en verre propre pour y déposer votre pâte

Ingrédients pour environ 200 g de praliné : 
* 120 g de noisettes (je les prends bio et au poids)
* 100 g de sucre blond bio (je le prends aussi bio et au poids)

Dans un premier temps, pesez vos ingrédients.
Déposer le sucre dans la casserole, n'allumez pas encore le feu, occupons-nous d'abord des noisettes.

Passer les noisettes à la poêle (sans matière grasse).
Cela peut durer plus de 5 minutes.
Vos noisettes sont bien torréfiées quand elles commencent à sentir bon, que certaines perdent leur peau et que d'autres commencent à bien roussir.

Laissez les refroidir (ou pas, je l'ai fait alors qu'elles étaient encore chaudes, aie aie aie) et retirez grossièrement les peaux qui se sont retirées naturellement en chauffant et essayez de retirer celles encore accrochées aux noisettes du bout des doigts. Si il reste encore quelques noisettes avec des peaux, aucun soucis, mais évitez de mettre des peaux qui auraient légèrement cramées. Mettez les noisettes dans un bol en attendant de préparer votre caramel.

Je prépare mon caramel toujours de la même façon (sans thermomètre, juste à l'oeil et au nez, restez devant, attisez votre odorat et votre intuition ^^).

Faire chauffer à feu doux le sucre dans la casserole.
Quand vous voyez qu'il commence à devenir liquide en dessous, levez votre casserole et effectuez des rotations du poignet afin de bien faire glisser le caramel, comme pour le mélanger mais sans aucune cuillère.
Replacez-le sur le feu puis répétez jusqu'à ce qu'il n'y ait plus aucun grain de sucre et jusqu'à ce que le caramel se soit bien formé : il aura une jolie couleur ambrée et il commencera à être totalement liquide (un liquide sirupeux, assez épais).
Attention de ne pas mettre le feu trop fort pensant aller plus vite, le sucre risquerait de se cristalliser et ça sera raté...
Une fois le caramel bien "fluide" et ambré, déposez-y les noisettes, mélangez afin de bien enrober les noisettes. Laisser sur le feu 30 petites secondes puis ôtez la casserole du feu.
Déposer les noisettes bien enrobées et le fond de la casserole (même le caramel qui a un peu durcit sur les côtés et collé au fond, sur une plaque. Bien laisser refroidir.

praliné
Cela a formé une étoile, ce n'était pas voulu ^^


Une fois que tout est bien refroidi et bien dur, voici la partie la plus longue : le mixage.

Cassez grossièrement votre "plaque" de noisettes caramélisées dans votre robot.

Ensuite j'ai procédé en 2 temps:

1/ J'ai mixé grossièrement mes noisettes grâce à mon vieux robot Seb Isco 450 W (il tient bon le pépère). 
J'ai donc commencé à mixer en plusieurs fois (histoire de ne pas faire trop chauffer mon robot), jusqu'à obtenir une texture mi-poudre / mi-pralin (d'ailleurs quand j'ai obtenu de beaux morceaux de pralin, j'en ai prélevé un peu pour mon futur Trianon, donc si vous êtes ici pour le Trianon, prélevez 40 g environ de pralin, c'est à dire de la noisette caramélisée en petits morceaux).
Au bout d'un moment mon gros robot ne suffit plus car la quantité de noisettes caramélisées n'est pas suffisantes pour bien mixer, et tout reste sous la lame.
Je suis donc passée à l'étape 2 : salir aussi mon moins vieux robot : le Vitamix.

pralin

2/ J'ai transféré le contenu de mon robot dans mon Vitamix, et c'est parti pour un mixage au max de puissance quelques secondes en plusieurs fois, toujours pour ne pas faire chauffer le moteur du robot, vers la fin, j'ai utilisé la vitesse minimum afin d'obtenir une belle pâte onctueuse (elle n'est pas parfaitement lisse par choix, une fois la pâte obtenue vous pouvez la mixer plus pour une texture parfaitement lisse, ou moins pour une texture légèrement granuleuse).

En procédant ainsi j'ai certes plus de vaisselle, mais j'ai eu moins besoin d'attendre entre chaque mixage à cause de l'échauffement du robot.
Vous pouvez bien-sûr tout mixer dans un seul et même robot jusqu'à obtention d'une belle pâte à tartiner, mais prenez soin de ménager votre robot afin que le moteur ne chauffe pas trop.
 

Et voici votre praliné prêt!
Vous n'avez plus qu'à le transférer dans un bocal en verre en attendant de vous en servir !

La suite au prochain épisode ◕‿◕

praliné

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Titenoon

Maman Gourmande & Blogueuse depuis 2008
Voir le profil de Titenoon sur le portail Overblog

Commenter cet article